Stabilité politique

Le Costa Rica, une nation politiquement stable, pacifiste et profondément démocratique : un contexte parfait pour investir en toute sérénité !

Notre sélection de propriétés

Très agréable maison à vendre sur un grand terrain à proximité de Tamarindo !

En savoir plus  |

Maison moderne à vendre près des plages, sur la Côte Pacifique du Costa Rica…

En savoir plus  |

Sur les hauteurs de Flamingo, au nord-ouest du Costa Rica, accueillante villa neuve avec belle vue mer !

En savoir plus  |

A Tamarindo, villa de luxe à vendre avec vue mer à couper le souffle !

En savoir plus  |

Chambres d'hôtes à vendre au Costa Rica, à quelques minutes à pied de la plage !

En savoir plus  |

Villa cossue à vendre avec vue imprenable sur l’un des golfs les plus réputés du Costa Rica…

En savoir plus  |

Stabilité politique

L’engouement des investisseurs pour le Costa Rica s’explique aisément dans la mesure où ce pays offre la plus grande stabilité politique de toute la région et une longévité démocratique hors normes.

Dès 1948, le Costa Rica a choisi d’abolir son armée. Disposant de nettement plus de moyens, l’Etat a pu les consacrer à développer des systèmes d’éducation et de santé ambitieux, tous deux couronnés de succès.

Ainsi le taux d’alphabétisation atteint 97,4 %, soit l’un des meilleurs résultats de toute l’Amérique latine (Source PNUD 2016, données 2014).
Le taux de mortalité infantile s’est effondré et l’espérance de vie s'élève à 79,4 ans, ce qui en fait l’une des plus élevées de la planète (Source PNUD 2016, idem).
Quant au système de protection sociale, lancé il y plus de 60 ans, il a permis de réduire drastiquement la pauvreté et plus de 80% de la population en bénéficie aujourd’hui.

La tradition pacifiste est, pour sa part, profondément ancrée dans l’ensemble de la population. S’il y a déjà plusieurs dizaines d’années que le pays a décidé de concrétiser son engagement pacifiste en supprimant son armée, ses nombreux efforts en matière de maintien de la paix ont aussi été reconnus plus récemment au niveau international. En 1987, le Prix Nobel de la Paix a en effet été remis au Président Arias (Président du Costa Rica de 1986 à 1990), en récompense de sa participation déterminante à Esquipulas II, le plan de paix pour l’Amérique centrale.

C’est, entre autres, grâce à ses choix progressistes en matière de santé et d’éducation, sans oublier bien entendu ses succès dans le domaine économique, que le Costa Rica a su  - contrairement à la plupart de ses voisins latino-américains -  consolider sa démocratie, réussissant même à en faire l’une des plus anciennes et des plus établies d’Amérique latine.

Dans les faits, le Costa Rica est une république démocratique unitaire, dotée d’un régime présidentiel et le Chef de l'Etat, qui est aussi le Chef du Gouvernement, est élu pour 4 ans au suffrage universel.